Article 23 Comment communiquer avec les bons mots. 0

 

Nous croyons percevoir le monde dans sa totalité et sa diversité, or nous n’en captons qu’une infime partie …et c’est cela qui provoque les distorsions dans nos rapports avec les autres. Bien souvent alors que des personnes ont la même langue maternelle, elles ne se comprennent pas… Ex :j’ai beau lui répéter plusieurs fois la même chose :  « il ou elle ne comprend pas ce que je lui dis ! »  pourtant je parle français ! Imaginez que vous demandez à chaque membre de votre famille de vous raconter le film qu’ils ont vu ensemble hier soir à la tv .Vous allez être surpris d’entendre les comptes-rendus… à peu de choses près, on pourrait dire que chacun a vu un film différent ! Ça va du policier à l’histoire d’amour , en passant par la révolte des ados…Mais où est la vérité alors …Comme on l’a vu dans l’article précédant , il y a autant de vérités qu’il y a d’individus… c’est la subjectivité qui mène le monde .

Mais comment ça marche !

On pourrait schématiser l’individu comme une sorte de camembert divisé en trois parties : – Première partie constituée de la pensée, du raisonnement, l’analyse, la synthèse, bref : LES PROCESSUS INTERNES. – Ensuite deuxième partie constituée par les émotions, les sentiments, les sensations…soit  les ETATS INTERNES. – Et puis troisième partie : tout ce que nous manifestons , toutes les actions en rapport avec être ou faire …C’est à dire : les  COMPORTEMENTS EXTERNES. Mais alors comment se fait-il  que nos perceptions soient différentes alors que nous possédons tous le même matériel… PI  /  EI  /CE ? C’est parce que chacun de nous ne connecte qu’une partie de l’information qu’il reçoit  du Monde .  Chacun de nous possède des filtres qui lui sont propres.

Et ces filtres sont de trois types :

– les filtres culturels…propres à notre  milieu social, notre famille,  nos croyances ethniques… – les filtres personnels :  propres  à notre âge, à la situation spécifique que nous vivons  ( se marier, attendre un enfant )   aux objectifs que nous essayons d’atteindre ( changer de boulot, acheter une voiture , réparer son toit  ) – les filtres sensoriels : ce que spécifiquement nous voyons / ce que spécifiquement nous entendons / ce que spécifiquement nous ressentons dans le corps / ce que nous sentons par avec le nez / ce que nous goutons. Plus simplement dit : les filtres sensoriels ou notre VAKOG .

Nos  filtres sont les barrières qui nous isolent des autres

Chacun de ces 5 filtres sensoriels n’a pas la même importance, n’a pas le même impact  …parfois certains sont tellement actifs qu’ils nous privent du Sens qu’ils devraient nous apporter,  au  bénéfice de certains autres filtres qui prennent toute la place… C’est pourquoi certaines personnes ne reçoivent que des informations visuelles , d’autres que des informations auditives ou sensorielles, etc  … Exemples : au lendemain d’une fête que vous avez organisée pour l’anniversaire de votre conjoint…pas mal de convives vous téléphonent pour vous remercier de l’invitation…et force est de constater que la soirée n’a pas laissé les mêmes souvenirs chez tout le monde ………………….Certaines personnes vont mettre en évidence tout ce qui relève du visuel, tel que la présentation du buffet, la tenue vestimentaire des invités,  le décor de votre maison … etc… D’autres mettront en évidence  tout ce qui relève de l’audition…c’est-à-dire la musique, les commérages, la facilité qu’ont certains à s’exprimer en public,  etc… Et d’autres encore vont vous parler des saveurs du buffet,  du choix judicieux des vins, de l’ambiance conviviale, de la connivence entre certaines personnes,   ETC… Vous aurez l’impression qu’ils n’ont pas vécu la même fête et vous pourriez constater également que vous êtes plus sensible à certains remerciements plutôt qu’à d’autres…Logique : si votre canal préférentiel est le Visuel, vous serez plus sensible aux compliments se rapportant à tout ce qui se voit et vous aurez du mal à ressentir les mêmes effets kinesthésiques que ceux qui vous parleront des saveurs du buffet et du choix judicieux du vin …car ce canal kinesthésique ne vous à pas bousculé  outre mesure ! 

Prise de conscience !

Prendre conscience du phénomène est le premier pas vers le changement et l’apprentissage. Evidemment si vous n’avez jamais entendu parler des filtres physiologiques  vous ne pourriez pas vous remettre en question et décider de combler les lacunes  pour établir une communication optimale avec votre entourage. Par contre, maintenant que vous savez, vous allez pouvoir vous amuser à repérer les visuels, les auditifs et les kinesthésiques dans votre entourage  familial et professionnel.

A quoi cela va-t-il vous servir ?

Chaque filtre a un vocabulaire spécifique : les personnes visuelles utiliseront les mots : voir, / regarder / éclairer / visualiser / image / lumineux / en perspective… Les auditifs  utiliseront les mots : entendre / parler / écouter / questionner / dialoguer / mélodieux / dissonant / sourd / criard … Les kinesthésiques   ou sensitifs  utiliseront les mots : ressentir / toucher / pression / contact / sensible / tendre / solide  / mou Donc vous allez pouvoir vous synchroniser au vocabulaire de votre interlocuteur et cela c’est irrésistible pour la communication. Car alors l’autre se sent compris  dans son intimité intellectuelle…puisqu’on lui parle dans son propre système de représentation.    Exemple : « il  parle la même langue que moi !  nous  sommes sur la même planète ! nous  avons la même carte du monde ! » …Ah ! Il me comprend si bien, et je me sens bien en sa compagnie ! Tout ce que je viens de vous communiquer pourrait être un gros plus dans votre vie, mais ce fonctionnement nécessite un apprentissage important ! Alors c’est à vous de voir ! Mais comme mon objectif n’est pas de vous donner un cours de PNL, mais de vous ouvrir quelques portes  vous permettant de savoir pourquoi  votre interlocuteur à l’air de ne pas comprendre ce que vous lui dites …vous saurez alors que ce n’est pas parce qu’il est  sourd…ce n’est pas parce qu’il n’a pas envie de vous écouter…ce n’est pas parce qu’il fait de l’opposition systématique …c’est juste parce que vous avez un système de représentation du monde différent du sien et par conséquent que vous n’utilisez pas les mêmes mots. C’est  aussi simple que cela …vous verrez ça libère du jugement négatif  que parfois on porte sur les autres .

Visiteurs

149634

Total pour PNL : 1089

Total pour PSY : 681

Contact

Captcha

Faire un don
Ce site est gratuit.
Afin de pouvoir continuer à le faire évoluer et afin qu'il reste gratuit, je fais appel à votre générosité. Si vous voulez m'aider, faites un don ici. Faire un don