Article 36 Comment se libérer d’une sensation émotionnelle persistante. 2

Ce qui suit est un petit cadeau…c’est une application qui pourrait bien changer votre quotidien.

Il a fallu que j’atteigne 55 ans pour me rendre compte que je vivais en permanence dans une colère diffuse, imperceptible .
C’est un jour en mangeant une mandarine , quartier par quartier que je me suis aperçue que j’avais le besoin d’aller de plus en plus vite pour mâcher les quartiers les uns après les autres …comme si je manifestais de la colère contre cette pauvre mandarine qui ne m’avait rien fait …comme si mes dents se vengeaient en voulant les broyer le plus vite possible .

 

 

Cette prise de conscience m’a posé problème …et au fil des jours qui ont suivis je me suis rendue compte que ce n’était pas un phénomène isolé…bien au contraire…je faisais tout dans la colère …manger, travailler, bêcher mon jardin, peindre un mur , nettoyer le sol , laver la vaisselle, prendre ma douche , me maquiller, démêler mes longs cheveux……… 20ans plus tôt : démêler les cheveux de mes filles !!! habiller mes enfants pour partie à l’école , conduire ma voiture , attendre à un feu rouge…tout cela dans la colère , la précipitation, en lutte contre les éléments, les évidences, les incontournables choses de la vie …comme si la vie elle-même me faisait la guerre .

 

En fait j’étais une sorte de guerrière qui ne savait pas qu’elle vivait dans un monde de paix. Et il a fallu que j’atteigne 55 ans pour que la vie me mette en présence d’une naïve petite mandarine qui allait me donner la plus grande leçon de toute ma vie.

 

Mais la Colère n’est pas la seule émotion capable de se jouer de nous…la Tristesse sait comment y faire pour empoisonner la vie de certaines personnes que tout rend triste… toujours au bord des larmes , avec dans le regard une sorte de vide , d’espoir non comblé, d’objectif inatteignable, d’amour impossible…
Et puis il y a la Peur aussi …cette grande dame de l’émotion récurrente … qui parfois est présente 24 heures sur 24 chez certains d’entre nous .

 

Alors aujourd’hui j’ai envie de vous faire le cadeau d’une application très simple et très efficace qui m’a vraiment permis de me sortir de là et que j’utilise encore (une fois tous les 2 ans) quand je suis confrontée à quelque chose d’inconnu qui pourrait engendrer de la colère  !

 

Quand je sens que la colère voudrait monter en moi et qu’il n’y a pas de raison à cela …je réactive certaines tensions musculaires et un fou rire apparaît aussitôt. Vous voulez savoir comment on fait ?

 

Profitez-en , c’est CADEAU c’est GRATUIT .

Pensez à un moment précis où vous vivez cette colère diffuse , ou cette tristesse diffuse …ou cette peur imperceptible…il est important de se souvenir d’un moment vécu , de manière à pouvoir s’immerger complètement dans l’expérience…afin de pouvoir exprimer avec le corps les mouvements et les tensions qui sont associés à l’expérience …car il s’agit là de notre mémoire cellulaire !

Pour que vous compreniez bien, je vais me prendre en exemple : Lorsque je manifestais cette colère, mon corps exprimait des tensions spécifiques dans le bras droit et dans le cou. D’où l’idée m’est venue de revivre un souvenir précis de colère diffuse , pour pouvoir exprimer les tensions musculaires dans mon corps …et les définir en intensité, en localisation, en durée… et ensuite de les modifier une à la fois, très légèrement et de voir si cela changeait quelque chose dans l’expression de ma colère diffuse… ? Au niveau du bras cela n’a pas changé grand-chose…ensuite je me suis intéressée à la tension dans le cou…j’ai commencé par déplacer la tension vers la gauche, mais rien de changé, la colère était toujours là….j’ai ramené la tête en arrière en abaissant très fortement les épaules …et là non plus, je n’ai pas constaté de vrai changement….puis l’idée m’est venue d’abaisser le menton vers le cou, à la manière d’un pélican et là : stupeur ! le fou rire s’est emparé de moi ……………………………..

 

Je venais de découvrir la tension musculaire opposée à la tension imprimée dans ma mémoire cellulaire . Wahww ! Alors depuis, chaque fois que je suis dans une situation de colère compulsive qui n’a pas de raison d’être… J’abaisse le menton sur le cou comme un pélican et tout change instantanément , ce qui me permet de reprendre le contrôle de mes émotions.

 

Pour exemple : peu de temps après cette découverte, je me trouvais devant un guichet à la poste …et la postière prenait tout son temps pour ranger son cagibi , sans s’occuper de moi …la tension dans mon bras et mon cou commençait à se faire sentir …j’allais devenir désagréable ….Mais j’ai eu la présence d’esprit s’abaisser le menton sur le cou et le fou rire s’est emparé de moi …ce qui a provoqué de la colère chez la postière qui croyait que je me moquais d’elle ….pauvre fille, elle ne se doutait pas de la puissance de contrôle sur moi que je venais de découvrir …alors je l’ai laissée dans sa croyance et je n’ai pas démenti…c’était ma petite vengeance ! Voilà vous savez ce qu’il vous reste à faire ! Faites-moi savoir si cela n’a pas marché …je pourrais peaufiner davantage en rapport avec votre fonctionnement .

Visiteurs

149635

Total pour PNL : 1089

Total pour PSY : 681

Contact

Captcha

Faire un don
Ce site est gratuit.
Afin de pouvoir continuer à le faire évoluer et afin qu'il reste gratuit, je fais appel à votre générosité. Si vous voulez m'aider, faites un don ici. Faire un don