Article 35 Qu’est-ce qui fait la différence entre les gens pressés de se lever et ceux qui préfèrent rester couchés? 0

 Pourquoi se lève-t-on le matin ?

Question mal posée, car tout le monde ne  saute  pas du lit avec la même précipitation. Qu’est-ce qui fait la différence entre gens pressés de se lever et ceux qui préfèreraient rester couchés ?
Différence d’énergies …les uns « vont vers » la nouvelle journée…et les autres « s’éloigne de cette nouvelle journée »  qu’ils redoutent ou leur paraît peu attirante !
Mais nous ne sommes pas dans la même énergie tous les jours…certains jours on saute carrément hors du lit et d’autres jours on s’accroche à la couette en espérant se rendormir.
Une grosse part du développement personnel consiste à nommer la force qui me fait avancer vers l’avenir …et la force qui me retient au lit. Bien souvent nous ne maitrisons pas cette analyse  faute de n’avoir jamais pris la peine de la mettre en lumière.

Pour chacun de nous, certaines valeurs sont plus importantes que d’autres

et la somme de toutes ces valeurs importantes pour nous est appelée  «  notre système de valeurs » .C’est ce que nous cherchons constamment à satisfaire pour avancer dans la vie.Ce sont ces valeurs ou ces critères  qui gouvernent complètement la façon dont nous vivons    …

– bien sûr la manière dont on saute du lit…

– les maisons que nous habitons…

– l’éducation que nous donnons à nos enfants…

– les causes que nous défendons…

– ce que nous faisons pour gagner notre vie…

– les voitures que nous conduisons…

– la façon dont nous nous habillons…

 

Pensez à la manière dont les femmes choisissent leurs vêtements ?

Pour certaines un vêtement doit être fonctionnel et durable…alors que pour d’autres il doit faire de l’effet…Une de mes amies n’achetait ses vêtements qu’en secondes mains …pour elle un vêtement n’avait de la valeur que s’il avait vécu, s’il avait une histoire …un peu comme un être vivant…pour moi qui fait mes vêtements moi-même depuis que j’ai 14 ans j’ai du dégoût à l’idée d’enfiler un vêtement dans lequel quelqu’un d’autre a transpiré !

D’où l’importance de bien connaître nos  critères dominants,  afin de mieux comprendre nos  comportements.
D’où l’importance de bien connaître  les critères des personnes qui nous entourent: pour comprendre leurs comportements…mais  SURTOUT  LES PRÉVOIR.
Les critères constituent une  clé,  une référence,  une mesure qui nous permet d’entrouvrir la porte de  notre   subjectivité ou celle des autres.

D’où viennent ces instructions si puissantes.

C’est le milieu culturel et familial qui détermine nos critères et nos valeurs dès le départ de notre existence.
Ex: les parents ont pour mauvaise habitude d’exprimer constamment leur propre système de valeurs…en nous disant ce qu’ils veulent ou ne veulent pas que  l’on fasse, que  l’on dise, ou que  l’on croit. Si l’enfant  accepte  leurs valeurs, alors il est récompensé…il est le bon petit garçon, la bonne petite fille. Si l’enfant refuse, alors les problèmes commencent et les punitions de tous ordres se mettent à pleuvoir.
En fait la plupart de nos valeurs ont été programmées à travers  cette technique de   “ Punition – Récompense ”.
Soit que nous adoptions exactement ce que notre environnement éducatif nous propose…Soit que nous le rejetions en bloc et adoptions alors des valeurs diamétralement opposées…

 

Puis toutes ces valeurs ou critères vont s’organiser en hiérarchie…

du moins important au plus important…mais  hiérarchie n’est pas la même pour tous…
Je m’explique il se pourrait que toute la famille attache beaucoup d’importance à l’obéissance, l’honnêteté , la créativité …mais peut être que pour le père l’obéissance est primordiale et la créativité arrive en fin de parcours. Alors que pour son fils adolescent c’est la créativité qui est primordiale et l’obéissance en fin de parcours.
Je n’ai pas besoin de vous faire un dessin pour imaginer la différence de personnalité que cela suscite entre le père et le fils.
Alors qu’ils veulent tous les deux la même chose, mais ils ne le veulent pas de la même manière !

Puis au fil du temps la hiérarchie de nos critères va évoluer , certains vont disparaître de notre chaine et de nouveau vont venir s’intercaler….Et cela s’installe de la manière la plus naturelle du monde : parce qu’au fil du temps nous sommes confrontés à des cartes du monde différentes .

EX : chez mes parents, une fois 8 heures du soir, je dois aller au lit. Alors que chez mes grands-parents, il n’y a pas d’heure pour se coucher.
Dès que l’enfant commence à aller à l’école, les parents sont surpris du changement  comportemental de leur petite merveille .
L’enfant se dit : à la maison je ne peux pas mettre mes coudes sur la table, alors qu’à la cantine, plus je suis dégoutant en mangeant, plus je suis admiré par mes copains !

Pour l’anecdote quand j’ai connu mon deuxième mari, nous avions chacun 2 filles  de 14 et 16 ans .

Ma plus jeune de 14 ans avait une façon toute particulière de dire « maman » quand elle voulait me faire craquer… Elle utilisait une sorte de meuglement bovin « momaaaaan » que personnellement je trouvais très attendrissant… Et quelle ne fut pas ma surprise de constater qu’un jour  mon amoureux était sorti hurler sa colère dans le bois à côté de la maison…car l’intonation utilisée par ma fille   lui laissait supposer qu’elle si elle faisait le veau c’est qu’elle me prenait pour une vache.

 

Visiteurs

149637

Total pour PNL : 1089

Total pour PSY : 681

Contact

Captcha

Faire un don
Ce site est gratuit.
Afin de pouvoir continuer à le faire évoluer et afin qu'il reste gratuit, je fais appel à votre générosité. Si vous voulez m'aider, faites un don ici. Faire un don