Article 18 Mes 5 sens au service de mon objectif (suite). 0

Avant qu’une chose ne prenne forme dans le monde extérieur, elle doit d’abord prendre forme dans notre monde intérieur, c’est-à-dire dans le des images monde, des sons et des  … Car toute chose qui se passe dans la réalité est avant tout, crée dans notre mental. Pensez au nombre de fois dans une journée où vous mettez votre corps en action pour accomplir subitement quelque chose…   du style : aller se préparer un petit café… Chaparder un grignotage dans le frigo… Ou se pencher vers le sol pour ramasser une peluche… Déplacer une chaise et la remettre dans l’axe de la table… Prendre un chiffon et essuyer  une tâche sur le capot de votre nouvelle voiture…Tous ces petits comportements auxquels vous n’attachez pas d’importance parce que vous avez l’impression qu’ils naissent   spontanément… Et ne sont reliées à rien !  détrompez-vous ! Quand nous manifestons un comportement   si insignifiant soit-il, il répond à un état interne d’insatisfaction .Cela veut dire que notre état présent n’est pas satisfait à 100 %, quelque chose nous manque, quelque chose nous dérange ou quelque chose est trop présent ! Et c’est pour supprimer le plus rapidement possible cette insatisfaction que nous  agissons. Allons  à la recherche de cette  raison profonde qui a tant de pouvoir sur nous et nous fait agir. La bonne question à se poser est : quel est l’objectif de mon objectif qui me pousse à aller  me préparer un petit café ou  à chapardant un grignotage dans le frigo  ou à ramasser une peluche, etc. Quelle est la valeur qui  est bafouée chez moi…qui me pousse à agir… quel est son nom ? L’objectif de mon objectif en me préparant un petit café peut être pour certains : du plaisir, pour d’autre : de la consolation : pour d’autres encore : du réconfort …. Ou qu’on veut se booster pour travailler encore plus fort !pour prouver au monde à quel point on est brave. L’objectif de l’objectif en chapardant un grignotage  … pourrait révéler que notre estime de soi est bafouée, et qu’on a besoin de se dorloter…ou que notre vie manque de plaisir… L’objectif de l’objectif en ramassant une peluche… ou en déplaçant une chaise … C’est  peut-être   une manière d’exprimer notre besoin de perfection   pour conserver  l’estime des autres. En conclusion nous pouvons agir sans motivation  apparente, quand inconsciemment une de nos valeurs est bafouée   et crée  en nous un état interne d’insatisfaction …  Alors c’est comme si nous étions en proie à des comportements conditionnés… La motivation est tellement présente que notre corps agit sans se poser de questions . Ca veut dire que dès que notre corps à des sensations négatives, que notre tête des images qui  nous déplaisent  … Instinctivement  on devient actifs…pour échapper à cela. De ce constat nous allons pouvoir  développer des  choses  intéressantes. S’il suffit de se faire un film dans la tête pour se mettre en route…alors je deviens réalisateur…et le monde de l’imaginaire n’est plus une perte de temps, mais  il devient un outil.  Dans le prochain article, nous allons  apprendre à mettre en place des objectifs  opérationnels en nous servant de toutes les déductions que nous venons de  mettre en évidence.

Visiteurs

99877

Total pour PNL : 96

Total pour PSY : 55

Contact

Captcha

Faire un don
Ce site est gratuit.
Afin de pouvoir continuer à le faire évoluer et afin qu'il reste gratuit, je fais appel à votre générosité. Si vous voulez m'aider, faites un don ici. Faire un don